www.aquacentergary.eu Index du Forum

www.aquacentergary.eu
Forum pour les passionnés de l'aquariophilie marine

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
Bienvenu sur mon forum dédié à l'aquariophilie Marine
artemia salina

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.aquacentergary.eu Index du Forum -> Aquacentergary -> Vos nourritures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
padoc


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 143
Localisation: beyne-heusay

MessagePosté le: Ven 31 Aoû - 22:26 (2012)    Sujet du message: artemia salina Répondre en citant

Famille
Artemiidés

Origine
Cosmopolite (beaucoup aux Etats Unis d'Amérique), lacs "salés", mangroves, marais

Mode de reproduction
"ovipare" (production de cystes)
"ou vivipare (production de nauplies), selon les conditions

Difficulté de reproduction
facile

Alimentation
phytoplancton

Ph
aux alentours de 9.0 pour une productivité optimale

salinité
30 à 40 g/l est la moyenne admise par les aquariophiles, bien que les études d'Yvon Penlae aient montré que les meilleurs résultats sont obtenues entre 42 et 62 g/l

température
25 à 30°C

DESCRIPTION GENERALE

Il s'agit d'un petit crustacé arthropode de coloration rose à rouge, d'environ 1 cm de long, proche des crevettes, mais ne possédant pas de carapace. Les artémias ont la particularité de nager souvent sur le dos. Le mâle possède des "antennes" en forme de pinces pour saisir la femelle lors de l'accouplement.

La coloration typique des flamants roses est due en partie à leur alimentation. Ils se nourrissent d'Artémia salina, elle-même prédatrice de l'algue rouge dunaliella salina, toutes deux étant fortement pigmentées de caroténoïdes.

MAINTENANCE

La salinité tolérée par les artémias à l'état naturel est de 4 à 230 pour mille. Rappelons que l'eau de mer a une valeur moyenne de 35 pour mille. Cette grande adaptation à différents milieux explique que ce fossile vivant âgé de 300 millions d'années soit toujours présent sur la planète.

REPRODUCTION

Si les artémias des grands lacs salés des U.S.A. sont majoritairement sexuées, celles de la région méditerrannée sont souvent parthénogénétiques. Ces dernières ne produisent donc que des femelles.

Info

malgré les légendes sur la longévité des cystes, il est conseillé de ne pas les garder plus de cinq ans. Par contre, déshydratés correctement, maintenus hermétiquement au sec et à basse température, ils seraient viables une cinquantaine d'années.

Nauplius, nauplii, nauplies....


Il y a de quoi en perdre son latin : quel terme est-il valide lorsque l'on traite du premier stade après éclosion des cystes d'artémia ?

En fait, les trois appellations couramment utilisées, sont exactes. Mais il convient de préciser que l'on ne les emploie pas de la même manière. Ainsi, "nauplius" ne s'utilise qu'au masculin singulier; "nauplii" en est le pluriel latin. Quant à "nauplies", ce n'est que la francisation de cette dernière forme latine au pluriel ! Donc, on ne devrait employer que nauplius pour le singulier, et nauplii ou nauplies pour le pluriel. Insistons sur le fait que c'est le nom, un substantif pour être plus précis, masculin. Le terme "une nauplie" est donc faux et ne s'utilise qu'au masculin pluriel (par ex. : les nauplies sont petits pour cette espèce)

Des cystes ou des oeufs ?

Chez les artémias, les nauplies passent par un stade d'enkystement durant lequel l'organisme déjà complètement formé se met "en veille". Autrement dit, il n'y a pas de division cellulaire à ce stade, le cyste hébergeant un nauplius fonctionnel qui attend juste "le signal" (une eau à bonne densité et température) pour sortir de son enveloppe protectrice. Alors que dans le cas d'un oeuf, les cellules vont se diviser après fécondation et transmission du patrimoine génétique pour former un embryon qui évolue continuellement jusqu'à l'éclosion.

A noter que cet enkystement des artémias a permis de développer une technique qui consiste à extraire le nauplius viable, mais en dormance, de son cyste. Voilà d'où viennent ces fameux nauplies "sans coquille".

Des cystes magnétiques

Présentée à Interzoo 2012, voici une nouveauté que l'on peut qualifier de prouesse technologique : le "Sept Art".

La firme Ocean Nutrition a ainsi développé des cystes magnétiques, inspirés par une invention déjà utilisée pour d'autres applications en aquaculture. Les "oeufs" d'artémia sont recouverts d'une pellicule non toxique et aimanté !

A l'éclosion, et après la coupure de l'aeration du kit d'éclosion, les coquilles vides et non écloses restent au fond où elles sont capturées par un fort aimant situé dans le "Separator". Les nauplies récoltés, et non magnétiques, sont donc prêts à la distribution, une fois rincés.

Cela permet d'éviter les cyses dans les distributions aux alevins. Ces derniers peuvent en effet causer des occlusions intestinales lorsqu'ils sont avalés par les jeunes poissons, mais aussi augmenter la conductivité, ce qui est génant pour l'élevage d'espèces dites "d'eaux noires" réclamant les paramètres les plus bas.

[/img]


[/img]

[/img]

Des cytes magnétiques
[/img]

Grâce à une fine couche magnétique, il est possible d'attirer les cystes d'artémia à l'aide d'un aimant !
[/img]

[/img]

(sujet réalisé grâce à la revue Aquamag)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 31 Aoû - 22:26 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.aquacentergary.eu Index du Forum -> Aquacentergary -> Vos nourritures Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Xooit.com :: Top Forums

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com